vendredi 16 juillet 2021

Blessure importante pour la 1ère de l'année

 


El Adoureño était entraîné, prêt, motivé pour cette première corrida de l'année 2021, au point de revêtir son costume d'alternative, jamais remis jusque-là depuis ce fameux 9 septembre 2018 à Dax.




Le sorteo lui donne le toro qu'il souhaitait à tout prix : "Valdefresno". Il le fait sortir en premier et positionne "El Risco" en second. Dès la sortie du torril, le Valdefresno bute contre le burladero et se coupe la corne. El Adoureño l'acceuille au capote, mais ne pourra lui accorder que 2 ou trois passes, le président juge qu'il n'est pas présentable et ordonne le changement de toro.

Le sobrero vient du ganadero gersois, c'est un Camino de Santiago. El Adoureño connaît bien cet élevage pour y tienter souvent des vaches, pour s'entraîner aussi en privé avec des jeunes toros, ou bien comme dimanche 4 juillet dernier, en préparation de la corrida de Riscle du 31 juillet prochain, où chacun des trois matadors aura lidié un toro dans la ganaderia-même.


La morphologie de ce sobrero n'a rien à voir avec les toros du "Desafio", même si les Camino sont réputés pour êtres imposants. El Adoureño accueille ce sobrero et lui réserve quelques passes de capote bien coordonnées pour l'amener au cheval. Premier étonnement, alors que les toros précédents demandent trois piques, une seule suffira pour ce sobrero, et il ne saignera pas. Il reste là, immobile à côté du cheval, Javier s'en verra pour lui faire quitter cette zone. Notons que ce toro est très, très astifino. Etait-il prêt, préparé pour entrer dans l'arène?


El Adoureño brinde ce toro au président Nicolas Pétriat, sans lequel cette corrida n'aurait pas lieu. C'est lui qui à motivé les autres peñas d'Orthez pour que, suite à l'annulation des fêtes et donc de la corrida des fêtes par la municipalité, ils ont décidé avec les quatre peñas de prendre en charge l'organisation de cette corrida. El Adoureño remercie Nicola Pétriat de lui accorder sa confiance et surtout d'avoir renouveler le cartel déjà prévu pour la corrida de 2020.




La faena démarre bien, bien que le toro ne charge pas. Il garde sa tête à mi-hauteur. El Adoureño essaie d'enchaîner des séries, mais le toro ne suit pas. Il s'arrêt après chaque passe. El Adoureño fait ce qu'il peut pour intéresser ce toro, aligne passe après passe et le toro s'arrête. 






C'est à ce moment qu'il choisit de redémarrer, mais pas dans la muleta. Il choisit la cuisse gauche du matador et s'y prend à deux reprises. Malgré le souhait d'El Adoureño de rester dans l'arène, sa cuadrilla vient le chercher pour l'amener dans l'infirmerie.

Les chirurgiens ne semblent pas très organisés et préfèrent l'amener à l'hôpital de Dax pour effectuer l'intervention, d'autant plus que l'équipe d'astreinte à l'hôpital est déjà en intervention dans un bloc, l'équipe présente aux arènes d'Orthez est obligée d'aller opérer Yannis à Dax. De ce fait, sans médecins dans l'enceinte de l'arène, la corrida sera interrompue.

La corne du sobrero aura effectué deux trajectoires dans la cuisse de Yannis : une de trente centimètres vers l'abdomen et une de 7 cm. Sur la deuxième prise la corne est entrée et ressortie plus haut. L'artère fémorale a été rappée et une autre veine a été sectionnée. Sa cuadrilla, présente à l'hôpital mercredi soir, n'a pas voulu repartir en Espagne tant que Yannis n'était pas sorti de la salle de réveil. Rassurés en lui rendant visite un à un dans sa chambre, ils ont repris la route.


Yannis a pu sortir de l'hôpital dès jeudi 15 juillet matin, et est retourné en Espagne dès ce vendredi 16 juillet matin pour repos, convalescence et suivi médical par un chirurgien madrilène.


Il ne donnera pas sa première alternative dimanche 18 juillet comme prévu, mais met tout en oeuvre pour être présent à Riscle le samedi 31 juillet, devant des ...Camino de Santiago.


SUERTE TORERO!