dimanche 20 septembre 2020

Week-end en immersion totale de Camino de Santiago pour El Adoureño

 Le point d'orgue du week-end était le samedi après-midi 19 septembre avec la lidia de 3 toros de plus de cinq ans, journée organisée par l'Ecole taurine La Marensiña de Soustons et la peña El Adoureño.

La mise en bouche du week-end a commencé vendredi soir avec la tienta de deux vaches. La première, fuyante au cheval et un peu de faiblesse à gauche. La deuxième, fort vigoureuse au cheval y laissera sa corne gauche. Ces deux vaches étaient d'une noblesse exceptionnelle, le matador s'est régalé. 


Pour le samedi, près de 140 personnes avaient réservé leur journée complète à Cantaou, comme Jean Louis Darré sait les organiser, avec générosité.

Après le café d'accueil, découverte de l'élevage en tracteur-remorque et place à la tienta du matin. Le ganadero avait sélectionné trois vaches pour les élèves de l'école taurine de Soustons, le maestro de Nogaro accueillant chacune des bêtes et les testant au cheval. ensuite chacun des élèves a pu dérouler quelques séries de passes, sur les conseils d'El Adoureño.


La menace du temps orageux incitera la ganadero a démarrer la fiesta de l'après-midi un peu plus tôt que prévu. Il s'agissait ici pour El Adoureño de combattre trois toros de cinq ans et trois mois qui auraient dû être lidiés à Tudela en Espagne, si le virus n'avait pas tout chamboulé.

Inutile de dire que ces Camino de Santiago étaient charpentés et lourds, certainement près de 600 kg chacun. Les deux premiers ne prendront qu'une pique. Si le premier ne s'est pas montré très coopératif, le second aura permis au maestro de mieux s'exprimer. Le troisième s'est pratiquement assommé contre le burladero en début de faena et restera groggy jusqu'à la fin.


El Adoureño aura placé à chacun des trois toros une unique épée foudroyante, même si un seul descabello aura aidé le premier toro de tomber.


Le public, parmi lequel on apercevait les présidents de Vic-Fezensac, Aignan, Dax, de l'Amicale s des Clubs Taurins du Gers et des aficionados venus de tout le grand Sud, des Charentes à Grenoble, a passé une journée fort agréable et réussie. Tant les spectateurs que les acteurs semblent en redemander!