lundi 31 août 2020

Satané virus

 El Adoureño devait commencer sa temporada samedi dernier 29 août et assurer son deuxième paseo samedi prochain 5 septembre. Le coronavirus empêche ces deux spectacles, les maires des villes concernées refusent les rassemblements.

Attendons les dates de report de ces corridas.

Le matador se prépare pour le samedi 19 septembre chez jean Louis Darré. Patience!

Pensez à vous inscrire ici

dimanche 23 août 2020

La Lidia invite El Adoureño chez Alma Serena

 La peña La Lidia d'Orthez veut jouer entièrement son rôle de peña taurine : faire profiter ses adhérents de rencontres avec le milieu taurin, en ses locaux ou au campo, en France ou en Espagne, et en parallèle permettre aux jeunes toreros de s'exprimer devant du bétail.

Dimanche 22 août, la Lidia a fait le déplacement chez Philippe BATS, Alma Serena, en conviant El Adoureño, pour la tienta de deux vaches et la lidia complète d'un novillo de presque trois ans. Richard Milian était également convié avec deux de ses élèves les plus affûtés.

Il y a trois ans El Adoureño était invité à Orthez par la peña SOL à participer à une conférence, alors qu'il allait entamer sa dernière année de novillero.
Il semble qu'une relation étroite se lie entre Orthez et le matador gersois puisque le cartel de 2020 annonçait El Adoureño. On sait depuis que le virus a chamboulé totalement les plans. Cependant, le président Nicolas Petriat a déjà rassuré El Adoureño, et cela a été confirmé par la peña La Lidia, en lui certifiant que le cartel prévu en 2020 serait reconduit en 2021.


Les deux vaches d'Alma Serena auront permis de découvrir deux comportements différents. La première, noire, moins évidente sur la corne droite, la deuxième , castaña, très noble aura permis au matador de dérouler son savoir faire et de valoriser les qualités de cette dernière.


Entre les deux vaches, El Adoureño a souhaité placer le novillo. Doté d'une belle présentation, avec un coup court, il ne s'est pas montré finalement aussi noble qu'on l'aurait cru. Richard Milian, toujours bon pédagogue, ne put s'empêcher de délivrer les bons conseils à son ancien élève, El adoureño a montré à la peña qui l'invitait son talent, son évolution technique, pour le plaisir de ses adhérents et du ganadero. Une épée entière suffira pour faire tomber le novillo.

L'apéritif et le déjeuner à l'ombre des glycines permettaient de mieux faire connaissance.

Le matador aura pris le soin de remercier ses hôtes du jour, le président de La Lidia d'Orthez et le ganadero et madame, d'un souvenir de son village Nogaro, avec une bouteille d'armagnac pour chacun, aux couleurs du matador.

A bientôt en terre béarnaise.

samedi 15 août 2020

Dernier tentadero gersois avant la première corrida

 Puerta cerrada pour El Adoureño pour ce dernier entraînement dans le Gers avant sa première corrida du 29 août à Mota del Cuervo (Cuenca - Espagne)


Echauffement avec une excellente vache de Camino de Santiago, très noble. Le ganadero ne la gardera pas pour autant, mais El Adoureño s'est senti très à l'aise et à pu vivre de très bonne sensations.

Ce novillo de trois ans accomplis, du fer de l'Astarac, ne laissera pas le meilleur souvenir, ni au matador, ni au ganadero. S'il a eu un bon comportement au capote, le cheval lui a moins convenu. Le ganadero a souhaité ne le piquer qu'une fois, mais le comportement a changé de suite, s'intéressant davantage à l'homme qu'à la muleta. Malgré une nouvelle pique appuyée de Laurent Langlois, il ne changera pas son comportement. 
El Adoureño lui placera un demi épée efficace, le novillo tombe de suite.


mercredi 12 août 2020

1ère corrida en Espagne pour El Adoureño

 El Adoureño a la plaisir de démarrer sa temporada 2020 le 29 août prochain à Mota del Cuervo (Cuenca).

Accompagné de Victor Puerto et de El Sargento au paseo, El Adoureño et ses camarades affronteront les toros de D.Gregorio Garzon Valdenebro.

El Adoureño avait débuté sa temporada 2019  avec El Sargento également, c'était le 22 juin à Abenojar et Yannis avait coupé 3 oreilles. Souhaitons-lui la même réussite.

samedi 8 août 2020

El Adoureño teste deux vaches de Blohorn

 Après avoir effectué une tienta dans une ganaderia espagnole près de Segovia jeudi soir, Yannis a pris la route pour rejoindre Nogaro. Vendredi à midi, son banderillero de tienta français "Landeño" et son apoderado l'attendaient pour déjeuner ensemble et repartir vers le Sud-Est dans la ganaderia Blohorn.


Arrivés à 18h10, le picador état en place et Bruno Blohorn nous attendait, prêts à démarrer cet exercice à tester ses deux vaches. Les conditions météo étaient excellentes, une chaleur moins étouffante que dans notre Sud-Ouest, peu de vent ...et pas de moustiques.


La première vache était bonne, vaillante au cheval et noble, mais si elle était exigeante. Mais on le sait les vaches de Blohorn ont du gaz. Bruno la gardera.

La deuxième plus brouillonne aura donné du travail au matador, sans en faire ressortir un élément de grande valeur.

Bruno Blohorn proposera à la fin de nous faire visiter son élevage qui évolue dans un environnement exceptionnel.

Merci Bruno et à bientôt.