dimanche 1 mars 2020

Présentation de l'affiche d'Aignan

Ca y est, la journée taurine du dimanche de Pâques 12 avril 2020 est lancée, et par la même occasion, la temporada du matador El Adoureño.
Vendredi 28 février a eu lieu le repas traditionnel de la présentation de l'affiche de la corrida, affiche dessinée depuis plus de 15 ans par l'artiste Yves Duffour. Celui-ci a expliqué sa logique dans l'expression visuelle des deux éléments majeurs pour la corrida d'Aignan : le toro et le picador.

Cette soirée a été un succès par la qualité de l'accueil, de l'assiette et par le nombre de personnes qui y assistaient. No hay billetes! Le président Bergamo qui a opté pour cette journée taurine d'Aignan 2020 pour une corrida Concours rêve de pouvoir dire le 12 avril aussi : No hay billetes.

A la fin du repas, la tertulia animée par Miguel Darrieumerlou a débuté. Priorité à l'éleveur local, Jean Louis Darré, qui va fournir le sixième toro, nous a précisé l'origine de ses fers et a fait part de la difficulté d'être éleveur de toros aujourd'hui et peut-être plus particulièrement en France.

Ensuite, El Adoureño, venu en voisin, bien qu'il s'entraînait encore à midi à Madrid, a répondu aux questions de Miguel.
Ce n'est pas sans émotion que le président du Club Taurin d'Aignan Paul Bergamo a rappelé que les arrières grands parents du matador résidaient à Aignan, dans les deux maisons toutes proches de la salle d'animation où nous nous trouvions.

Aignan a permis à Yannis de démarrer sa carrière de torero dans ces arènes en novillada non piquée le 31 mars 2013, c'est Aignan qui lui fait à nouveau confiance pour lui permettre de faire sa présentation de matador dans le Sud-ouest de la France. Durant ces sept années, le torero a appris et mûri. Ce n'est pas seulement pour ses origines locales que le Club taurin lui a proposé d'être au cartel, mais bien sur eu égard à son palmarès de la dernière temporada. Suite aux questions provocatrices posées au matador, celui-ci a bien fait comprendre à l'assistance qu'il faudra compter avec lui. Aussi, il a rappelé à de nombreuses reprises que le public verra de quoi il est capable, ce 12 avril prochain, ça promet!

El Adoureño clôturant la corrida avec le toro du Camino de Santiago, le président Bergamo a souhaité en conclusion que cette fête taurine se termine en apothéose avec les deux gersois sortant a hombros, l'éleveur Jean Louis Darré, et le matador El Adoureño.

Le public devrait venir nombreux pour découvrir le matador local El Adoureño dans le village de ses origines familiales, outre l'attrait du concours entre les six ganaderias, trois espagnoles et trois françaises.