lundi 19 août 2019

PUERTA GRANDE en casa


El Adoureño avait à coeur de briller pour sa première corrida dans "ses" arènes de Cantalejo, village de Castilla y Leon où il réside en Espagne, dans la province de Segovia.

Les toros de Charro de Llen sont bien présentés et forment un lot homogène. Le premier toro de El Adoureño est distrait dès sa sortie et le restera durant la cape. Deux belles Véroniques. Il est compliqué à l'unique pique, il ne se livre pas tellement. A la muleta Yannis commence pieds joints avec deux passes par le haut puis ouvre le compas pour enchaîner. De très belles séries à gauche. Un pinchazo et une entière. Une oreille.

Le deuxième toro de El Adoureño est le plus fort de la corrida. Compliqué dès sa sortie, il donne des coups de tête dans la cape. Il ne charge pas de manière franche au cheval, Laurent Langlois a du mal à le piquer. Il y aura deux tentatives mais le toro donne toujours des coups de tête. Le toro est difficile à fixer, même aux banderilles. Les trois paires sont posées de fort belle manière. A la muleta, Yannis commence en le citant de loin. Viennent de grandes séries à droite. Yannis se fait renverser : une côte fissurée. Compliqué à gauche, El Adoureño effectue à nouveau une bonne série à droite en allongeant les passes. Une entière efficace. La première oreille est donnée immédiatement et la forte pétition pour la deuxième lui fait couper celle-ci aussi.

Juan Ortega repartira à pied des arènes. José Garrido ayant coupé deux oreilles à son premier sortira a hombros accompagnant El Adoureño qui en aura coupé trois.

La soirée se terminera au restaurant "La serena" où la cuadrilla partagera le repas avec la peña venue en nombre.