lundi 25 février 2019

Semaine en conférences pour finir en musique

Il y a plus de 25 ans Charles Della-Siega avait participé à la relance du Club Taurin de Montauban, avec une certaine réussite.
L'an dernier, accompagné d'une vingtaine d'adhérents, ils ont souhaité créer le Club Taurin "El Castoreño" pour développer de nouveaux projets. Jeudi 21 février, pour sa première manifestation, ce jeune club montalbanais recevait El Adoureño. C'était l'occasion pour le torero de rappeler sa brillante carrière de novillero conclue par le prix du zapato de oro d'Arnedo, jusqu'à l'alternative du 9 septembre à Dax.
Lors du repas qui a suivi, Thierry Faget, le trésorier de l'Association Française des Vétérinaires Taurins, et le matador auront pu échanger sur des aspects plus techniques.


L'an dernier le Cercle Taurin Libournais, présidé par le landais Jean-Claude Lesmes, avait eu plaisir à accueillir lors de son assemblée générale, le novillero El Adoureño. Promesse lui avait été faite à la fin de la réunion de revenir en tant que matador de toros. Cette rencontre a eu lieu vendredi 22 février à l'Hôtel de la Tour du vieux Port à Libourne. Yannis a eu plaisir à retrouver les adhérents rencontrés un an auparavant, toujours aussi curieux et intéressés par le déroulement de sa carrière. Après avoir commenté chacune de ses novilladas, El Adoureño a précisé comment s'est déroulée cette alternative de Dax du 9 septembre. Promesse a été faite de se retrouver l'année prochaine au même endroit.

L'initiation à la dégustation de vins effectuée à la Winery d'Arsac (33) le vendredi matin permettra au matador de déguster et d'apprécier encore mieux les cadeaux reçus des deux clubs taurins. Il aura découvert à cette occasion son "signe œnologique" : gourmand-gourmet.

La semaine s'est clôturée par le visionnage du film, projeté pour la première fois dans un cinéma "Le Chant des arènes". C'est la peña "Vivement cinq heures" de Plaisance du Gers qui a proposé au réalisateur Sébastien Hondelatte de montrer aux aficionados et à la population entière ce magnifique documentaire qui raconte l'histoire de la musique dans le cadre des spectacles taurins. Le réalisateur a accompagné le célèbre groupe "Al Violin" de Samadet dans différentes arènes, dont celles de Plaisance. Le réalisateur fait aussi une large place dans ce documentaire aux arènes de Dax, plaza chère à El Adoureño, notamment depuis son alternative du 9 septembre dernier.

Découvrez ici la bande annonce du film          "Le chant des arènes"