jeudi 24 janvier 2019

Il n'y a pas de bons toros sans bons toreros

Les toreros et les aficionados s'intéressent au toro de mille manières : est-il costaud, chétif, brave, correctement armé, combatif, résistant, véloce, etc...?

En cette fin de temporada 2018, nombre de prix ont été remis aux élevages et aux professionnels de la tauromachie.
Pour ce qui concerne notre torero El Adoureño, nous noterons que : 
- El Adoureño démarre sa temporada de deuxième année de novillero avec picador le dimanche 1er avril en Arles. Le seul novillo qui effectue une vuelta ce jour-là est celui de Pierre-Henry Callet qu'affronte El Adoureño.
- Samedi 4 Août 2018, El Adoureño affronte les novillos de la ganaderia "Aguadulce" à Parentis. Il est le seul torero à couper une oreille. L'Association des amis de Jean-Louis Fourquet, président-fondateur de l'ADAC, a décerné le prix de la meilleure novillada à "Aguadulce de Parentis".
- Le 26 Août 2018, El Adoureño obtient le prix du "Triomphateur absolu lors de la feria de Sepulveda" (Espagne), face aux novillos de Yeltes
- Jeudi 6 septembre 2018, El Adoureño participe à son avant-dernière novillada espagnole à Perralta face aux novillos de Condesa de Sobral. Son picador Laurent Langlois reçoit le prix du meilleur picador de la feria qui s'est déroulée du 2 au 9 septembre.
- Le 9 septembre 2018, El Adoureño prend l'alternative à Dax, face à des toros de Victoriano del Rio. La Peña Alegria de Dax, lui décerne le prix de "Meilleur lot de la temporada dacquoise". Les organisateurs renouvellent la ganaderia en 2019. Avec El Adoureño qui avait coupé une oreille à son deuxième? Qui sait...?

Alors effectivement, il n'y a pas de bons toros sans bons toreros!