lundi 22 octobre 2018

Premier paseo de matador pour El Adoureño

Alors qu'il se trouvait dans le Sud-Est de la France pour un entraînement privé, El Adoureño est contacté samedi dernier 20 octobre vers 21 heures 30 pour substituer le forfait de Javier Cortes au festival de Rodeilhan, blessé le même jour en Espagne.

Alors que Thomas DUFAU devenait chef de lidia de ce festival organisé en la faveur des sinistrés des inondations de l'Aude, dimanche 21 octobre, les organisateurs ont eu la délicatesse de faire appel à un autre matador du Sud-Ouest.

Ce festival correspondait au premier paseo en tant que matador pour El Adoureño. Bravo et merci aux organisateurs d'avoir pensé à notre nouveau matador gersois et d'avoir fait la part belle aux toreros du Sud-Ouest!

El Adoureño hérite du seul toro (4 ans) de l'après-midi. Les autres bovins de l'élevage des frères Galon sont des novillos. Celui de Yannis est bien armé, vicieux, se retourne à mi-passe et vers l'homme, le plus possible. El Adoureño tient sa place honorablement, une épée suffira, applaudissements. Le président était prêt à décerner un trophée.

El Adoureño était venu suppléer Javier Cortés, blessé la veille à Chinchón. Il eut en partage un toro qui poussa sur le premier assaut, Gabin se faisant applaudir après le second. Brindis à Serge Alméras puis faena qui rapidement s’avéra inégale, le Gallon ne sortant pas à l’évidence du même tonneau que le précédent. Yannis afficha toutefois une belle détermination dans un affrontement plus âpre, basé sur des séries de un par un, conclu par entière caídita.
(Paul Hermé)