mardi 11 septembre 2018

El Adoureño, Matador de Toros

Dax, dimanche 9 septembre 2018, El Adoureño devient le 65ème matador de toros français

Revivez ici la cérémonie et la lidia du 1er toro

Revivez la lidia du 2ème toro



Yannis Djeniba « El Adoureño » est devenu, de fort belle manière, le soixante-cinquième matador français de l’histoire de la tauromachie de fort belle manière, en perdant certes un trophée à l’épée au toro de l’alternative mais en coupant ensuite une oreille à l’ultime Victoriano de la course.
Pourtant beaucoup d’inquiétude régnait dans les arènes lorsque Enrique Ponce remit à Yanis muleta et épée. Et pourtant la suite fut comme un conte de fée, comme si un magicien s’était mis face à « Entretenado », ce merveilleux toro de Victoriano del Rio. Par moments le garçon écrivait une symphonie…
Il était très vite venu sur la main gauche et, les pieds rivés au sol, sans bouger, enchaînant les unes après les autres des naturelles qui formaient d’immenses séries que le public applaudissait avec enthousiasme. Sur la fin, sans l’épée, il alterna de la gauche à la droite, concluant une faena très tranquille. Malheureusement l’épée fut très vilaine et il perdit un trophée majeur au profit d’un salut. Alors qu’il revenait vers le callejon, Ponce lui dit quelques mots et l’encouragea d’une tape dans le dos…
Il termina la course avec un animal nettement plus compliqué, mais était régulièrement soutenu par le public… Et toujours ces séries très lentes dans un minuscule terrain avec un long recorrido pour chacune des passes. Adoureño, que parfois on avait vu mal à l’aise face à des novillos, était totalement un nouveau torero. Une oreille pour sa course d’alternative, voilà qui lui permet d’espérer une intéressante suite pour sa carrière.
Une belle journée et une belle alternative pour Yannis dont le chemin futur peut profiter de cette journée dacquoise.
(torobravo.fr)