lundi 6 août 2018

Deux oreilles pour El Adoureño pour le week-end landais

SOUSTONS : L’OREILLE POUR EL ADOUREÑO
Grand beau temps, un peu d’air aidant à supporter une canicule…..pas si caniculaire(28°). Une demie arène, entièrement groupée côté ombre !

Novillos de Fernando Peña, montrés à leur avantage l’an dernier. Cette année nous allâmes a mas du pire au meilleur. Le pire ce fut le premier, passnt plus de temps couché que debout, le meilleur le dernier, de trapio imposant pour un novillo, avec un berceau imposant, poussant la cavalerie à reculer sur une bonne dizaine de mètres, noble, il y’eu même une pétition de vuelta. Très noble le 5ème. Quelques cornes « escobillées », le 1er et le 4ème en particulier.

El Adoureño (que l’on continuera à appeler Yannis !) a largement dominé la tarde. Il amène son toro au centre pour de belles naturelles citées de face. Le toro se retourne vite, mais Yannis enchaîne en se croisant ajoutant un adorno en prime. Manoletinas pour terminer. Mais 6 descabellos auront raison du succès. Silence. A son deuxième, à noter un quite qui lui vaudra le prix correspondant attribué par le club taurin.Il attaque sa en faisant venir son toro sur des cambiadas au centre. Belles séries de naturelles allurées, tirées au maximum. Yannis en veut, il torée avec élégance et temple. Une série de pechos pieds rivés au sol et des circulaires enchainées dans les cornes. Une demie sera suffisante et l’oreille tombera !
(Corrida Passion)