mardi 5 juin 2018

Feria du novillo à Hagetmau : El Adoureño face à la ganaderia Ana Romero


Dimanche 29 juillet à 18 heures, El Adoureño sera accompagné de Toñete et de Dorian Canton au paseo face aux novillos de Ana Romero.



Ganadería de Ana Romero

Après avoir débuté en 1958 avec du bétail d'origine Carlos Nuñez, Ana Romero Reguera choisit de tout redémarrer à zéro en 1963. Elle ramène sur ses terres de la province de Cadiz du bétail du célèbre éleveur "Charro" Alipio Pérez Tabernero.


Sur les traces de la réussite de son frère Graciliano, Alipio utilise à partir de 1925 le bétail de son aîné acquis quelques années auparavant au Compte de Santa Coloma. Alors le mélange des castes Saltillo et Ibarra initié par le Comte n'est pas encore fusionnel. Le lot est un partage de ces deux races, assez bien distinctes. Sous l'impulsion de "Mesonero", la devise de Graciliano et par conséquent celle de Alipio, prendra la voie de l'origine Ibarra.
A ces Santa Coloma Ibareños, originaires de Salamanque, Ana Romero ajoutera quelques années plus tard des étalons Andalous de Joaquin Buendia. Ce dernier ayant acheté la devise du Comte de Santa Coloma en 1932. La sélection de Joaquim fut elle, nettement orientée sur la caste Saltillo.


En réunissant "Buendias" et "Alipios", Ana Romero réalise en quelque sorte la même synthèse que le comte de Santa Coloma quelques années auparavant !
Ceci dit, l'utilisation exclusive d'étalons d'une même origine sur un troupeau croisé aboutit à long terme sur une absorption de la première origine, celle des vaches. Point besoin d'être un savant généticien, ni mathématicien, pour le comprendre. Ainsi, Ana Romero s'est rapprochée au fil des ans du type Buendia, encaste dont sa devise est aujourd'hui à part entière.

(Terre de toros)