lundi 4 décembre 2017

Séance photos


Le Maestro de la photographie, Cyrille VIDAL, Meilleur Ouvrier de France, a accueilli dans son studio à Aire sur Adour (Landes) le novillero El Adoureño. Retrouvez quelques uns des meilleurs clichés dans l'onglet "Galerie" puis "Photos".



samedi 2 décembre 2017

Conférences de l'inter-saison




Ganaderia Malabat, dimanche 3 décembre
Après une semaine relativement occupée par diverses activités inhabituelles, Yannis était convié à tienter à l'élevage de Pascal Fasolo à Brocas.
Après la ferrade du matin et l'excellent repas composé de cuisses de génisse à la broche, il a fallu revêtir le costume de campo sous 5°, au mieux de l'après-midi. Le repas aura été aussi l'occasion d'enregistrer de nouveaux adhérents de la future peña qui accompagnera El Adoureño lors de ses novilladas en 2018 ...et l'amener pourquoi pas vers son alternative.

Accompagné de son fidèle picador Laurent Langlois, triomphateur lui aussi à Arnedo, El Adoureño a
pris du plaisir à dérouler son talent devant ce jeune bétail, dont la première vache fût excellente. C'était l'occasion de tester aussi de nouvelles passes et de faire découvrir son art à des participantes.
Demain lundi, retour vers l'Espagne pour revenir en fin de semaine afin de répondre à l'invitation de Michel Bouisseren à Boujan, vendredi 8 décembre.


Peña Angelina, samedi 2 décembre
Cette peña située à Saint Jean d'Angély en Charente-Maritime, bien sûr située au Nord et hors du territoire taurin, a la particularité de fédérer des adhérents résidant sur un périmètre relativement large qui va de Chartres à l'Île de Ré, Bordeaux, voire Toulouse.
Elle regroupe par ailleurs plusieurs intervenants de la revue "Toromag" comme Yves Charpiat, Philippe Marquet ou Jérôme Bouche, lequel a réservé d'ailleurs un article sur El Adoureño dans le numéro qui sort ce jeudi prochain.


Après le tour du propriétaire effectué par le dynamique président Eric Marteau, dont la placita en cours de construction, prise de connaissance avec les participants au premier étage en dégustant quelques tapas.
Ensuite la quarantaine de participants (une des plus grandes affluences de l'année) sur soixante adhérents prennent place dans la salle de réception. Eric avait bien sûr préparé comme à l'accoutumée sa soirée, illustrée de photos et vidéos, et a relaté le parcours du torero. Frustrée de n'avoir pu le voir toréer en France, l'assistance était ravie et surprise de découvrir une novillero de vingt ans aussi simple, naturel, avec une maturité surprenante et une détermination sans faille. Caractéristiques que l'on retrouve dans son toreo!
Les agapes ont terminé cette agréable soirée, permettant à chacun d'avoir une discussion plus personnalisée avec le torero, chacun étant pressé de connaître son calendrier 2018, pour enfin le découvrir dans l'arène.



Hôtel Solenca, vendredi 1er décembre
Cette temporada 2017 exceptionnelle de Yannis méritait bien une fête. Elle s'est déroulée chez lui à Nogaro (Gers), à l'hôtel***restaurant Solenca en présence de quatre vingt personnes. Outre le côté festif de cette rencontre avec ses amis et autres aficionados pressés de faire sa connaissance, l'objectif était de faire découvrir Yannis au grand public français ...qui n'a pas eu l'opportunité de le voir dans les ruedos cette année, car il a effectué toutes ses novilladas en Espagne.
C'est certainement aussi une des raisons qui a fait que plus de quatre vingt personnes sont venues à sa rencontre. Sa cuadrilla espagnole était également invitée et ils ont fait le déplacement depuis Segovia/Valladolid pour entourer leur protégé, et pour certains découvrir la France ...où ils devraient être amenés à revenir à plusieurs reprises en 2018, cette fois pour travailler!


Hervé Touya a assuré l'animation de la tertulia, avec maestria, comme à l'accoutumée.

Le matin, toute la cuadrilla de Yannis est allée découvrir l'élevage de Jean Louis Darré et faire connaissance avec quelques novillos qu'El Adoureño affrontera peut-être la saison prochaine.



A la demande d' El Adoureño, Il a été émis l'idée de créer une peña pour le suivre, l'encourager, prendre du plaisir à le voir dérouler son talent. Une trentaine de participants à cette soirée ont fait part de leur souhait d'adhérer à cette future peña. Vous souhaitez vous aussi faire partie de ce groupe qui accompagnera notre torero gersois en France, en Espagne, en Amérique, faites-le savoir en remplissant la fiche "contact" et nous reviendrons vers vous très prochainement.


Radio d'Artagnan, mardi 28 novembre
Bernard, animateur historique de l'émission "Les as de l'arène" avec Janick, qui n'écarte plus et qui est passé maintenant du côté du jury, ainsi que Romain toujours en activité, ont accepté volontiers d'ouvrir une fenêtre pour faire place, une fois n'est pas coutume, à la tauromachie espagnole.
En effet cette émission consacrée habituellement à l'actualité de la course landaise a permis au torero de Nogaro Yannis "El Adoureño" de se présenter aux auditeurs. Bernard, animateur/torero averti connaît bien également la tauromachie espagnole, ce qui lui a permis de poser les bonnes questions pour faire découvrir cette tauromachie différente aux habitués de la course landaise.
Les animateurs de l'émission étaient surpris et ravis de découvrir un jeune torero, pétri de talent, avec un palmarès éloquent, très explicite et précis dans ces commentaires et explications.
Il leur tarde de le retrouver en fin de saison 2018 pour analyser ensemble son parcours de deuxième année de Novillada piquée et peut-être plus si les objectifs sont atteints et si une opportunité d'alternative se présente.

Souhaitons que les auditeurs auront pris autant de plaisir à l'écouter.


Hagetmau, vendredi 24 novembre

Les co-présidents de la peña "A las cinco de la tarde" Antonio Prévot et Laurent Lucasson ont accueilli leurs adhérents pour la conférence du mois avec en première partie la rétrospective de la temporada 2017, vue et commentée par Thierry Reboul, critique taurin pour plusieurs supports papier et numériques. Dès l'introduction Thierry averti le public : il s'agit de sa vision "toriste" de la saison écoulée, donc qui peut ne pas plaire à tout le monde! Les choses sont claires au moins dès le départ et finalement, Thierry n'aura pas eu beaucoup de contradicteurs durant son analyse.


La deuxième partie de la soirée est réservée au "phénomène" de l'année absent des ruedos français, le novillero gersois El Adoureño. Les participants étaient ravis de voir leur voisin ...qu'ils n'avaient pas vu depuis 2014. Yannis eu plaisir a raconter son parcours depuis cette année-là, sa reprise en 2016 en non piquée sans trop y croire, mais toujours avec l'aficion et l'envie. il a ensuite détaillé cette temporada espagnole exceptionnelle 2017, avec tous les détails dans pratiquement chaque arène et surtout a montré sa détermination à être en haut de l'escalafon en fin de saison. Les aficionados d'Hagetmau auront pu vérifier la sincérité du torero dans son expression, fidèle à celle qu'il montre dans l'arène.
Son objectif pour 2018 est clair : être Novillero numéro un, en étant présent tant dans les arènes françaises qu'espagnoles et en ne laissant pas s'échapper une opportunité d'alternative.