jeudi 25 juin 2020

Reprise des corridas en septembre


Reprise des corridas en septembre : frémissements dans les ganaderias et à Aignan

  • El Adureño, le torero nogarolien retrouvera les arènes d’Aignan le 26 septembre. Il aurait y dû toréer pour Pâques.
    El Adureño, le torero nogarolien retrouvera les arènes d’Aignan le 26 septembre. Il aurait y dû toréer pour Pâques. Photo DDM, archives J.-M. D.
Publié le  , mis à jour 
Plus qu’un frémissement, c’est un espoir que le monde taurin gersois commence à manifester. On reparle de tientas, d’entraînement public de toreros locaux et chaque aficionado s’intéresse à ces acteurs premiers que sont les éleveurs, Jean-Louis Darré et Jérôme Bonnet. Les portes de leur élevage s’ouvriront respectivement les 18 et 19 juillet, dans le cadre de l’animation solidaire, "La feria del campo". Journée complète autour d’une tienta et d’un repas avec deux toreros dont les bénéfices reviendront aux ganaderos. Le 18 juillet, on retrouvera Jérémy Banti et Thomas Dufau et le lendemain Adrien Salenc et Solalito.
Les autres éleveurs du Sud-Ouest, sur les terres landaises n’ont pas été oubliés et sur le même principe on retrouvera "La Feria del Campo" le 5 juillet au domaine "El Campo", chez Jean-François Magesté, le 12 juillet, sur l’élevage Casanueva de la famille Bats et le 26 juillet à Malabat, chez Pascal Fasolo.
Cette période de confinement et d’interdiction des manifestations publiques, au cours du printemps a été particulièrement dramatique pour les éleveurs gersois, qui ont perdu dans ces premiers mois tous leurs contrats et en outre, beaucoup d’autres qui couraient jusqu’à fin septembre. Novilladas et novilladas sans picadors ayant été pratiquement toutes annulées. Situation toute aussi compliquée pour la cavalerie d’Alain Bonijol, et d’autant plus que l’an passé elle avait été contrainte par les règlements sanitaires de perdre la plus grande partie de ses contrats. Quelques aficionados gersois se sont mobilisés en leur faveur, notamment autour de la "Peña 53" d’Auch qui a cassé sa tirelire. Prochainement, le président Didier Oléac recevra Jérôme Bonnet, Jean-Louis Darré et Alain Bonijol pour leur apporter une aide financière.
Mais c’est à la fin de l’été que l’on entrera pleinement dans le cœur du sujet avec une journée taurine complète à Aignan le samedi 26 septembre avec, le matin, quatre novillos sans picadors du Lartet pour Jean-Baptiste Lucq et Solalito et l’après-midi, quatre toros du Camino de Santiago pour Thomas Dufau, El Adoureño, Dorian Canton et El Gallo et un novillo pour Christian Parejo. Une journée qui tenait à cœur à Paul Bergamo. Dès la fin du premier confinement, le président de "Aignan y Toros" avait évoqué cette possibilité.
A cette activité et ces projets gersois il convient d’ajouter toute une effervescence qui se manifeste dans les Landes avec divers rendez-vous avec à Brocas une journée hispano-landaise le 14 juillet tout comme dimanche prochain 28 juin à la ganaderia Grenet à Labatut.
L’afición commence avec prudence son déconfinement.

dimanche 1 mars 2020

Présentation de l'affiche d'Aignan

Ca y est, la journée taurine du dimanche de Pâques 12 avril 2020 est lancée, et par la même occasion, la temporada du matador El Adoureño.
Vendredi 28 février a eu lieu le repas traditionnel de la présentation de l'affiche de la corrida, affiche dessinée depuis plus de 15 ans par l'artiste Yves Duffour. Celui-ci a expliqué sa logique dans l'expression visuelle des deux éléments majeurs pour la corrida d'Aignan : le toro et le picador.

Cette soirée a été un succès par la qualité de l'accueil, de l'assiette et par le nombre de personnes qui y assistaient. No hay billetes! Le président Bergamo qui a opté pour cette journée taurine d'Aignan 2020 pour une corrida Concours rêve de pouvoir dire le 12 avril aussi : No hay billetes.

A la fin du repas, la tertulia animée par Miguel Darrieumerlou a débuté. Priorité à l'éleveur local, Jean Louis Darré, qui va fournir le sixième toro, nous a précisé l'origine de ses fers et a fait part de la difficulté d'être éleveur de toros aujourd'hui et peut-être plus particulièrement en France.

Ensuite, El Adoureño, venu en voisin, bien qu'il s'entraînait encore à midi à Madrid, a répondu aux questions de Miguel.
Ce n'est pas sans émotion que le président du Club Taurin d'Aignan Paul Bergamo a rappelé que les arrières grands parents du matador résidaient à Aignan, dans les deux maisons toutes proches de la salle d'animation où nous nous trouvions.

Aignan a permis à Yannis de démarrer sa carrière de torero dans ces arènes en novillada non piquée le 31 mars 2013, c'est Aignan qui lui fait à nouveau confiance pour lui permettre de faire sa présentation de matador dans le Sud-ouest de la France. Durant ces sept années, le torero a appris et mûri. Ce n'est pas seulement pour ses origines locales que le Club taurin lui a proposé d'être au cartel, mais bien sur eu égard à son palmarès de la dernière temporada. Suite aux questions provocatrices posées au matador, celui-ci a bien fait comprendre à l'assistance qu'il faudra compter avec lui. Aussi, il a rappelé à de nombreuses reprises que le public verra de quoi il est capable, ce 12 avril prochain, ça promet!

El Adoureño clôturant la corrida avec le toro du Camino de Santiago, le président Bergamo a souhaité en conclusion que cette fête taurine se termine en apothéose avec les deux gersois sortant a hombros, l'éleveur Jean Louis Darré, et le matador El Adoureño.

Le public devrait venir nombreux pour découvrir le matador local El Adoureño dans le village de ses origines familiales, outre l'attrait du concours entre les six ganaderias, trois espagnoles et trois françaises.

vendredi 21 février 2020

Fiesta Campera samedi 21 mars à NOGARO

La temporada 2020 va démarrer en France pour El Adoureño dans son "jardin" à Aignan le dimanche de Pâques 12 avril.
Toute sa famille étant originaire d'Aignan le matador local aura à coeur de briller lors de cette corrida concours, et confirmer que le palmarès obtenu à la fin de la saison précédente n'est pas le fruit du hasard, mais du talent, du courage et du travail.
El Adoureño remercie chaleureusement les organisateurs du Club Taurin d'Aignan pour la confiance qu'ils lui accordent.

Dans cette attente, et c'est maintenant devenu une date renouvelée chaque année, la Peña El Adoureño lui offre deux toros de l'élevage de Jean-Louis Darré, Camino de Santiago.

Sa cuadrilla étant présente, El Adoureño effectuera samedi 21 mars, dans les arènes de Nogaro, à 11 heures, le dernier entraînement en situation réelle, avant sa première corrida de la saison.

L'entrée sera de seulement 10 € pour les adhérents. Voilà l'occasion d'adhérer à la peña El Adoureño pour bénéficier de ce tarif réduit et surtout pour envisager d'aller l'encourager en 2020 à plusieurs reprises dans le Sud-Ouest de la France et aussi bien sûr en Espagne. Renseignements sur : www.eladoureno.com, onglet "Adhésions".
A 12 heures, l'apéritif et le repas seront servis à Solenca.

Tous les aficionados et amis sont les bienvenus.

mardi 4 février 2020

AG de la peña El Adoureño



La peña El Adoureño a tenu son assemblée générale samedi 1er février en son siège  dans les salons de l'hôtel Solenca à  Nogaro.
Le rapport moral était chargé compte tenu de la forte implication de la peña aux côtés de son matador. La saison à démarré par une fiesta campera en guise d'entraînement à  Nogaro, suivi des dix corridas dont une seule en France  dans le Sud-Est à  Mauguio. Tous ces spectacles furent couronnés de quinze oreilles et deux queues.
Le solde en trésorerie atteint un montant de plus de 900 euros, grâce aux 76 adhérents ayant rejoint l'association en 2019.
La présidente Ségolène Brétous a fait part des projets ambitieux pour 2020, à  commencer par le samedi 21 mars où  la peña va offrir deux toros de Jean Louis Darré à  El Adoureño. Cette fiesta campera se déroulera trois semaines  avant sa première  corrida française de la temporada du 13 avril à  Aignan.
La peña prévoit d'organiser des déplacements groupés pour aller encourager le matador en France et en Espagne.
Nouveau : une journée sera réservée aux adhérents en fin de temporada. Ils pourront se tester face à  du jeune bétail en présence  du matador et de la cuadrilla. Enfin la traditionnelle soirée festive de fin de temporada  vers le 28 novembre sera renouvelée.

Le mot de la conclusion est revenu à Yannis au cours duquel il a remercié les adhérents de leur présence lors des corridas mais il a surtout fait comprendre de l'importance  pour lui de leur présence.
El Adoureño a fait part de ses ambitions pour la saison à venir : 25 corridas et 35 trophées. Il nous explique que le nombre de trophées sera moins important proportionnellement qu'en 2019  compte tenu qu'il va cette année affronter des encastes réputés plus difficiles ...et moins sujets à oreilles! Un nouveau palier va donc essayer de passer El Adoureño pour préparer des maintenant la temporada 2021, espérant alors défiler dans quelques arènes de première catégorie.
Nous lui souhaitons d'atteindre ses objectifs et sa peña souhaite fédérer tous les aficionados français pour l'accompagner vers le succès. 
Vous pouvez adhérer sur : www.eladoureno.com , onglet "Adhésion". De nombreux avantages vous y attendent  notamment la possibilité  de gagner un équipement  du matador.



mercredi 22 janvier 2020

1ère corrida en France pour El Adoureño en 2020

L'Amicale des Clubs Taurins du Gers organisait dimanche dernier 19 janvier, à Plaisance du Gers, sa traditionnelle journée taurine à l'intention des élèves du maestro Richard Millian et du novillero espagnol Cristian Parejo.
Journée réussie : le soleil était de la partie et près de 200 convives se retrouvaient à 13 heures pour la poule au pot. C'est à la fin du repas que le président de l'amicale et par ailleurs vice-président du Club Taurin d'Aignan, François Daroux, présenta en avant-première le cartel de Pâques à Aignan 2020.
C'est dans le cadre d'une corrida concours et aux côtés des matadors espagnols Javier Castaño et Alberto Lamelas que notre matador français, gersois de surcoît, et d'autant plus d'origine d'Aignan que El Adoureño débutera sa temporada 2020.

Trois élevages espagnols et trois élevages français seront en piste. El Adoureño affrontera le Marqués de Albaserrada et le toro de l'éleveur, gersois aussi, Camino de Santiago.

Suerte Maestro pour cette belle temporada 2020 qui s'annonce!

jeudi 26 décembre 2019

Emission TV pour El Adoureño

Teledonostia, la télévision de Gipuzkoa, propose tous les jeudis à 21 heures l'émission "Patio de caballos".
Le présentateur Miguel Telleria consacre son émission de ce jeudi à El Adoureño.

Découvrez ici en avant première l'émission.

mardi 10 décembre 2019

Soirée festive et tienta

Vendredi 1er décembre dernier, une quarantaine d'adhérents et sympathisants sont venus à la soirée organisée en l'honneur du matador El Adoureño, dans les salons de l'Hôtel***Restaurant Solenca, chez lui à Nogaro.
Interrogé par Miguel Darrieumerlou, correspondant à la revue "Toros" depuis une trentaine d'année, Yannis a pris plaisir à revenir sur chacune de ses corridas de la temporada 2019, en commentant pratiquement chacune de ses lidias, à l'appui de photos et vidéos rappelant son travail ...et ses nombreux trophées.
El Adoureño en a profité aussi pour dévoiler la composition de sa cuadrilla 2020, sans grand changement : "on ne change pas une équipe qui gagne!" :

Banderilleros : Javier Cerrato, Francisco Tornay Sanchez, Regino Agudo Garcia
Picadors : Laurent Langlois, Juan Manuel Elena « El Patillas »
Valet d’épées : Julian Garoz
Ayuda : Jesus Javier Alegre Labrador « Espartaco »
Apoderados :
                Espagne : Angel Vaquerizo
                France : Gérard Ducès


Communication, web : Gérard Ducès

La soirée s'est poursuivie par l'apéritif et la paella permettant à chacun de poursuivre les discussions entre eux et avec le maestro de manière plus personnalisée.

Cela fait maintenant la troisième année consécutive que la rencontre est organisée entre El Adoureño et ses supporters de la première heure pour relater la temporada écoulée du matador. Il faut dorénavant inscrire cette date définitivement sur les agendas pour conserver cette soirée si appréciée et qui devient un rendez-vous incontournable.










Le dimanche qui a suivi, El Adoureño a participé avec plaisir à la tienta organisée à la ganaderia Malabat, à la suite de la ferrade du matin.
La prochaine aura lieu le 9 février 2020.

Bonne fin d'année.